750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

159 résultats pour “salade fattouche”

Gâteau d'aubergines

Publié le par monique

Ingrédients:

- 4 aubergines moyennes
- 200 g de mozzarella
- 100 g de gruyère râpé
- 4 oeufs
- 20 cl de crème fraîche
- 2 cuillères à soupe de chapelure
- 1 cuillère à soupe de farine
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olives
- 2 cuillères à soupe de persil plat hâché
- sel, poivre
- huile et farine pour le moule

Peler les aubergines* et les couper en rondelles de 1,5 cm d'épaisseur, à l'aide d'un pinceau à pâtisserie, badigeonner les deux faces d'huile d'olives et les mettre dans une plaque qui va au four.
 
Enfourner dans un four préchauffé à 180° et laisser cuire 20 à 25 minutes jusqu'à ce que les tranches commencent à colorer, les sortir du four, attendre qu'elles soient moins brûlantes et commencer à monter le gâteau. Entre temps, battre les oeufs avec la chapelure, la farine, la crème fraîche, et le gruyère râpé, saler, poivrer. Couper la mozzarella en tranches fines et les laisser dégorger en attente. Huiler (huile d'arachide) et fariner un moule à cake (ou utiliser un moule à revêtement antiadhésif), le tapisser de tranches d'aubergines, couvrir de tranches de mozzarella et de persil hâché
 
et verser dessus quelques cuillères du mélange à la crème, recommencer


jusqu'à épuisement des ingrédients et terminer par verser toute la crème sur le dessus.
 
Faire cuire à four préchauffé à 180° 35 à 45 minutes (vérifier la cuisson avec la pointe d'un couteau qui doit ressortir sèche une fois plantée dans le gâteau).


Démouler la terrine dans un plat à cake, décorer d'un hâchis de persil et servir avec une salade. Cette terrine est aussi bonne chaude que froide, elle peut constituer, un plat complet pour le soir.

*Peler l'aubergine avec un économe en enlevant une bande et en laissant une autre et ainsi de suite, on a de la sorte une aubergine "zébrée" qui se tient mieux à la cuisson.

Publié dans Entrées

Haricots aux épinards

Publié le par monique

Ingrédients:

- 150 g de viande hâchée maigre
- 750 g d'épinards hâchés surgelés
- 250 g de haricots secs "oeil de perdrix"
- 2 gousses d'ail
- 2 cuillerées à café de coriandre en poudre
- 3 cuillères à soupe d'huile d'arachide
- sel, poivre 4 épices

La veille, mettre les haricots à tremper dans beaucoup d'eau froide. Dans une sauteuse, faire revenir la viande hâchée dans l'huile en l'émiettant avec une fourchette, ajouter l'ail dégermé et écrasé et la coriandre, continuer à mélanger sur feu moyen quelques minutes, verser les épinards surgelés et un verre d'eau, poivrer et porter à ébullition sur feu doux. Entre temps, égoutter et laver les haricots, les mettre dans un faitout dans une grande quantité d'eau et porter à ébullition, écumer la mousse blanche qui remonte à la surface au fur et à mesure et laisser cuire 15 minutes. Egoutter les haricots et les ajouter à la viande aux épinards, mélanger le tout, couvrir et laisser cuire à feu très doux 1h 30* (vérifier la cuisson de temps en temps et ajouter un peu d'eau si les haricots absorbent tout le liquide avant qu'ils ne soient cuits). Saler, mélanger et poursuivre la cuisson 20 minutes (s'il reste beaucoup de liquide, découvrir le faitout pour laisser s'évaporer tout le liquide), goûter et rectifier l'assaisonnement si nécessaire. Servir en accompagnement d'un rôti ou comme plat principal en doublant la quantité de viande hâchée, présenter en même temps des quartiers de citron, chaque convive peut presser dans son assiette un filet de citron sur les haricots. Servir avec une salade verte assaisonnée avec du citron et de l'huile d'olives.

*Le temps de cuisson peut être légèrement variable en fonction de la provenance des haricots, il faut qu'ils soient bien cuits mais surtout pas en purée. d'où la nécessité de vérifier la cuisson et d'adapter le temps.

Menu de dimanche

Publié le par monique

J'avais prévu de faire un cassoulet, plat que mon fils aime beaucoup et que, sans me vanter, je réussis particulièrement. Malheureusement mon charcutier est en vacances et la saucisse est un des élèments les plus importants de ce plat régional et pas question d'acheter n'importe quoi pour faire avec...alors pas de cassoulet...mais quelque chose qui lui ressemble beaucoup.  J'ai préparé des cuisses de canard confites, juste grillées  au four (la peau bien croustillante et la chair bien moelleuse) et j'ai fait avec des haricots (tarbais bien sûr...) façon cassoulet (on reste dans la tradition).
 
Pour ouvrir le bal, une salade toute simple de tomates, rondelles de coeurs de palmiers et pousses de roquette parsemées de pignons torréfiés (5 minutes au four), assaisonnée avec une vinaigrette à l'huile d'olives.


Pour les haricots, il suffit de regarder la recette du cassoulet* et faire exactement la même chose mais sans viande.


Une fois mes haricots égouttés, je les ai mis dans un plat en terre qui va au four et sur la cuisinière (je l'ai acheté en Espagne, il est génial); J'y avais fait revenir les oignons, l'ail et les tomates dans 1 cs de graisse de canard, j'ai ajouté les haricots, sel, poivre, thym, pelures de persil plat, et recouvert d'eau chaude. J'ai porté à ébullition à petit feu et à couvert pendant une heure, là, je l'ai enfourné dans un four préchauffé à 180° 45 minutes, au bout de ce temps, j'ai salé (il ne faut surtout pas saler avant que les haricots ne soient quasiment cuits, très important) et je l'ai saupoudré de chapelure et remis au four 45 minutes supplémentaires.
 
Voilà le résultat.


(les 30 dernières minutes, j'ai mis les cuisses de canard dans une plaque et laissé griller côté peau à l'extérieur).

Les haricots tarbais, même archi cuits et super fondants, restent entiers à la cuisson et ne se transforment pas en "purée".

*Cliquer pour voir la recette.

Les Délices d'Orient

Publié le par monique

Je vous mets souvent des Recettes du Moyen Orient*, tous les ingrédients ne sont pas faciles à trouver mais il y a un endroit où vous pouvez tout trouver à Paris (les Parisiens sont encore favorisés...), il s'agit du magasin "les Délices d'Orient" dans le 15ème arrondissement, au 52 avenue Emile Zola, métro Charles Michel. C'est la caverne d'Ali Baba, vous pouvez tout avoir de l'épicerie aux fruits et légumes en passant par toutes sortes de fromages , de desserts , d'épices ... et j'en passe sans oublier un rayon traiteur et surtout, surtout des préparations de plats surgelés pour faire un mezzé tout à fait honorable: des boulettes de koubé farcies, des feuilletés au fromage, à la viande, aux légumes, toutes sortes de petites brochettes prêtes à l'emploi. Si vous avez l'occasion, allez faire un tour rien que pour le plaisir des yeux. je n'ai fait que quelques photos car c'était un vendredi soir, jour de réassort,  donc de bazar dans le magasin (c'est le cas de le dire ...) le personnel est souriant et très serviable comme savent très bien l'être les Libanais. Vous trouverez tout ce qu'il vous faut pour la cuisine du Moyen Orient: Liban, Syrie, Jordanie, Egypte... et d'ailleurs.

Rayon de toutes les variétés de pain: en galette, markouk, brun au blé complet ... etc.

Rayon d'amandes, pignons et autres fruits secs.

Une partie du rayon des olives ...
... et des condiments tels que les navets au vinaigre.
Rayon des mélanges salés pour l'apéritif: amandes, noix de cajou, pistaches ... à choisir et doser soi-même selon ses préférences.
Rayon des pâtisseries ...
... et des fromages ...
... notamment les boules de fromage de chèvre aux herbes (une merveille émietté sur une salade de tomates de pays avec un filet d'huile d'olives).
Rayon des fruits et légumes en dressage pour le samedi, journée importante ...
Les petits concombres plus digestes que les gros côtoient les aubergines...
... et les courgettes de pays.
Les mêmes aubergines et courgettes, creusées, prêtes à l'emploi pour les préparations de légumes farcis* (riz et viande hâchée).
Rayon des pois chiches, semoules et autres farines particulières.
Toutes les variétés de riz: basmati, thaï, arborio, rond, sauvage, noir (oui, oui ...), rouge ... etc.
Toutes sortes de confitures, à goûter celle de dattes (une merveille fourrées de brousse de brebis*), et d'eaux de roses et de fleurs d'oranger.

Assortiment de kaak, sorte de biscottes aux sésames, de toutes les formes.

 *Cliquer pour voir la(es) recette(s).

Ich el boulboul (nid du rossignol)

Publié le par monique



Ingrédients:

- 1 rouleau de pâte feuilletée
- 1 CS de pignons

- 100 g de viande hâchée maigre de boeuf
- 2 cs de mélasse de grenade*
- 1/2 yoghourt battu nature
- 1 oignon hâché assez fin
- sel, poivre 4 épices, cannelle
- 2 CS d'huile d'arachide

Dans un saladier, mettre tous les ingrédients de la garniture, bien mélanger. Dérouler la pâte feuilletée et découper avec un emporte pièce des ronds de 8 cm de diamètre, les mettre sur une plaque garnie de papier sulfurisé ou sur une feuille silicone, les piquer avec une fourchette. Mettre la garniture sur les ronds, répartir les pignons sur l'ensemble des ronds.


Faire cuire dans un four préchauffé à 180° de 12 à 15 minutes (ou plus selon le four),


dresser ces mini "pizzas" dans un plat et les servir chaudes en entrée avec une salade verte ou à l'apéritif (on peut les faire plus petites). On peut les préparer et les servir comme plat de Mezzé On peut avec la même farce mais sans ajouter les pignons, faire des Lahm b ajine à la mélasse de grenade.


Ces petits "nids de rossignol", sont servis au Moyen Orient lors des événements heureux ou malheureux de la vie. La maîtresse de maison étant très occupée à autre chose, ils sont commandés chez le pâtissier d'où l'usage de la pâte feuilletée (il est rare qu'une maîtresse de maison digne de ce nom commande des plats à l'extérieur, car il y va de sa réputation de cordon bleu...mais là aussi comme pour tout, les nouvelles générations ont d'autres critères...tout se perd, bref, c'était un des rares plats faits par un pâtissier/traiteur).

*On peut acheter la mélasse de grenade dans les épiceries libanaises, à défaut, on peut remplacer ce goût acide et sucré à la fois par 1 CS de vinaigre balsamique additionné d'1 CS rase de sucre.
nti_bug_fck

<< < 10 20 30 31 32 > >>