750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

159 résultats pour “salade fattouche”

Semboussak: chaussons à la viande

Publié le par monique


Ingrédients:

pour la pâte:
- 250 g de farine
- 100 g de beurre
- 1/2 verre d'eau
- sel
pour la farce:
- 250 g de viande hâchée de boeuf maigre
- 1 oignon moyen
- 1/2 botte de persil plat de préférence
- 3 cuillères à soupe d'huile d'arachide
- sel, 1/2 cuillerée à café de poivre 4 épices (ou plus...)
- huile de friture

Préparer la pâte, incorporer le beurre mou à la farine avec le sel, ajouter l'eau et ramasser la pâte sans trop la travailler en boule, couvrir d'un torchon ou d'un papier film et mettre à reposer dans un endroit frais. Emincer l'oignon*, mettre l'huile dans une poêle et porter sur feu moyen, ajouter la viande et avec une fourchette l'émietter tout en tournant pour la saisir en mélangeant avec l'oignon, saler, poivrer et lorsque le mélange est bien revenu, éteindre le feu et ajouter le persil hâché, mélanger et laisser refroidir.


Fariner le plan de travail et étaler la pâte**; avec un bol ou un emporte pièce, y découper des ronds de 10 à 12 cm, mettre dans chaque rond 1 cuillère à soupe de farce,


replier une partie sur l'autre


et les faire bien adhérer; en partant de l'angle du demi cercle, replier le bord vers l'intérieur, et continuer jusqu'à l'autre angle, il y aura ainsi un chausson en forme de demi lune bien fermé et festonné.




Mettre les chaussons au fur et à mesure sur un plateau. Reprendre les chutes de pâte et recommencer jusqu'à épuisement des ingrédients. Mettre les chaussons filmés au réfrigérateur pendant 1h.


Chauffer un bain de friture et faire cuire les chaussons par 5 ou 6 (ou davantage) selon leur taille, les tourner pour bien les faire dorer des deux côtés;


les sortir et les mettre à égoutter sur du papier absorbant. Les servir avec une salade verte comme entrée, ou le soir en complément d'un potage, comme plat. Ces chaussons font partie des variétés innombrables de plats qui constituent le Mezzé libanais, sorte de "tapas" du Moyen Orient.

Variante au fromage: procéder de la même façon mais farcir les chaussons avec 150 g de féta émietté et 1 boule de mozza coupée en brunoise, bien mélanger, ajouter des herbes: sarriette et/ou persil.

* Pour éviter de "pleurer", il faut laver l'oignon à l'eau froide une fois pelé et partagé en deux, l'émincer aussitôt avant que le liquide blanchâtre, qui provoque les larmes, ne se reforme.

** On peut prendre des noix de pâte et les étaler en ronds avec le plat de la main (même si ce n'est pas très régulier), les farcir et les préparer à l'unité au fur et à mesure.

Accommoder les restes: rouleaux de confit de canard à la truffe

Publié le par monique

Toujours dans le genre "je me dévoue à finir les restes" (n'est-ce pas Provence!),  il me restait 1/2 truffe de mon menu de Noël du Carpaccio de coquilles St Jacques à ma façon (j'ai le grand bonheur de connaître quelqu'un qui chaque année me fournit des truffes à un prix très raisonnable pour le marché). Je me suis inspirée d'une recette de ELLE que j'ai préparée selon les ingrédients que j'avais.


Ingrédients:

- 2 cuisses de canard confites
- 2 blancs de volaille hâchés
- 50 g de vermicelle chinois
- 1/2 carotte
- 1 échalotte
- 1 oignon
- 2 gousses d'ail
- 1 CS de persil hâché
- 1 CS de ciboulette hâchée
- 1/2 truffe ou à défaut quelques trompettes de la mort
- sel, poivre, poivre 4 épices
- 20 feuilles de brick ou filo (ou plus...)
- 2 CS d'huile d'olives
- 1 blanc d'oeuf
- huile de friture

Commencer par mettre à tremper dans l'eau froide le vermicelle chinois.

PC100021.JPG
Râper la carotte avec le côté gros trous de la râpe, prélever la valeur de 3 CS. Faire revenir dans l'huile dans une poêle l'oignon et l'échalotte hâchés, ajouter le hâchis de volailles et faire revenir quelques minutes, hors du feu ajouter l'ail dégermé et écrasé et le confit désossé,

PC100022.JPG
saler (légèrement, le confit est déjà assez salé), poivrer, ajouter le vermicelle chinois égoutté, coupé en tronçons de 5 à 7 cm,

PC100025.JPG
les carottes, les herbes

PC100024.JPG
et les champignons ou truffe coupée en lamelles, mélanger.

PC100026.JPG
PC100038.JPG PC100028.JPG








Prendre les feuilles de brick ou filo et les plier en deux*, mettre au milieu de chaque morceau dans le sens de la longueur une bonne CS de farce,

undefined
rabattre les côtés

PC100045.JPG
PC100041.JPG









et rouler comme un cigare,

PC100042.JPGPC100043.JPG









souder l'extrémité en l'humectant de blanc d'oeuf légèrement battu en mousse. Faire toutes les feuilles et les mettre au fur et à mesure sur une plaque (si vous ne devez pas les faire frire tout de suite, couvrir d'un linge propre pour éviter que ces rouleaux ne se déssèchent).

PC100047.JPG
Les faire dorer dans l'huile chaude juste avant de les servir,

PC100049.JPG
les retirer de l'huile et les laisser égoutter quelques minutes sur du papier absorbant.

PC100048.JPG
Les servir en entrée ou en plat avec une salade de pousses de mesclum ou de mâches assaisonnée avec vinaigre, huile d'olives, échalotte hâchée et 1 CS de sauce soja.

*On peut préparer ces rouleaux en plus petits pour l'apéritif, il faut à ce moment partager les feuilles en deux, les plier, mettre 2 cc de farce et rouler comme indiqué en "cigarillo".

BONNES FÊTES DE FIN D'ANNEE A TOUS

Fin des (courtes!!!) vacances!

Publié le par monique

Je profite de mon dernier weekend avant de commencer mes nouvelles fonctions. Je n'ai pas beaucoup publié cet été car j'ai été vraiment trop occupée (hier encore, je suis rentrée à 21h, puisque je continue d'aller de temps en temps au lycée pour vider mon bureau!!!). Nous sommes quand même partis une petite semaine, passage à Paris pour voir Noël, porter et rapporter des choses (au mois d'août nous montons en voiture puisque nous pouvons nous garer devant l'appart FACILEMENT!!!). Petite balade en Normandie et en Bretagne: Saint Aubin sur Mer,
 
Cancale,
 
Saint Malo,
 

Rennes, Morlaix ...
 


La Baie de Morlaix...à marée basse

et retour dans nos pénates. Cela dit, j'ai quand même un peu cuisiné, des nouveautés et beaucoup de reprises.
Les reprises de l'été:
"Mamouniyé" pour un petit déjeuner gourmand dans le jardin


Magret de canard à l'anis étoilé, pas "Rossini" mais servi avec une compotée d'abricots au romarin (j'ai fait cuire les oreillons d'abricots dans une poêle avec un peu de beurre, j'ai sucré à la fin et je les ai embrochés dans une mini tige de romarin à laquelle j'avais enlevé toutes les feuilles et gardé juste celles du bout, j'ai oublié de faire des photos), Tomates farcies à la provençale: elles étaient FAMEUSES et ce grâce à mon boucher qui m'a dit que sa mère mettait de la rillette d'oie dans sa farce avec la chair à saucisse que j'ai fait hâcher fin comme la viande hâchée de boeuf, c'était tout simplement divin, merci Mme Fabrès..., Tomates à la provençale, Lapin à la moutarde (hummm, c'était délicieux...), Panzanella servie avec des lamelles de Poivrons verts grillés,




Beignets de persil



et tant d'autres plats:
Taboulé, Salade d'aubergines, Gâteau d'aubergines, Moutabal Légumes farcis à l'orientale, Aubergines à la tomate, Panna cotta au coulis de mangue (j'ai juste mixé des mangues en boîte et versé au dessus des verrines de panna cotta), Macarons à la crème au whisky (je donnerai bientôt la recette, j'ai oublié de faire les photos car j'avais du monde à dîner), plein, plein de grillades...etc.
Je vais m'installer dimanche dans mon nouvel appartement de fonction, je vais plus précisément y camper car j'ai commandé les meubles et la literie mais on ne commence à me livrer certains trucs qu'à partir de mercredi (le frigo en premier...). Michel va m'accompagner dimanche, nous partirons à deux voitures avec plein de bricoles que j'emporte de la maison et d'autres que j'ai achetées à IKEA, lui rentrera le soir me laissant seule pour la première fois pour commencer ma nouvelle vie (quand je vais seule à Paris, ce n'est pas la même chose, là je commence une nouvelle fonction qui m'oblige à vivre loin de mon mari et de ma maison la semaine...je rentre quand même tous les week end....ça va me paraître long...mais comme le dirait Michel: tu l'as bien voulu!). Je pense que dimanche soir, j'aurai un peu le cafard...

MAIS...
SURTOUT N'OUBLIEZ PAS
LE PIQUE NIQUE TOULOUSAIN


Ô Toulouse, Ô Toulouse....TOULOUUUUUSE

TO THE HAPPY FEW


Publié dans Divers

Taboulé libanais (le "Vrai")

Publié le par monique


Ingrédients:

- 3 bottes de persil plat
- 2 grosses tomates ou 4 moyennes bien mûres mais fermes
- 3 citrons
- 2 oignons verts
- 4 brins de menthe*
- 30 g de bourghoul fin**
- sel, 1 petite pincée de cannelle (facultatif)
- 1 pincée de piment d'espelette (facultatif)
- 4 à 6 cuillères à soupe d'huile d'olive selon le goût

Commencer par presser 2 citrons et verser le jus sur le bourghoul étalé au fond d'un saladier, ajouter le sel et le piment d'espelette, laisser en attente. Si les tomates sont bien fermes, les peler à l'aide d'un économe comme une pomme


(sinon faire une croix avec un couteau dans la peau, les plonger quelques secondes dans de l'eau frémissante, les sortir et les passer sous l'eau froide avant de les peler) , les épépiner et les couper en petits dés, les mettre sur la surface du bourghoul
 
(surtout ne pas remuer le mélange), bien égaliser la couche de tomate.  Laver, trier et hâcher le persil très fin, l'ajouter au fur et à mesure  sur la couche de tomate (surtout sans remuer).  Couper les oignons très fin (on peut selon le goût, saupoudrer sur les oignons  1 très petite pincée de cannelle et bien la mélanger aux dés d'oignon  avant  de  les mettre sur le persil),  les mettre sur le persil,  laver et effeuiller les brins de menthe,  hâcher les feuilles et les enfouir dans le persil pour éviter qu'elles ne noircissent (sinon les hâcher juste avant de mélanger le tout). Sans être remué, ce mélange peut rester en attente au réfrigérateur (saladier bien filmé) quelques heures voire jusqu'au lendemain***. Au moment de servir, mélanger le tout bien régulièrement en remuant avec deux cuillères, goûter et rectifier l'assaisonnement (souvent il faut ajouter du jus de citron ou du sel), ajouter l'huile d'olive et servir dans un plat sur un lit de feuilles de salade tendres.

* On peut garder ce qui reste de la botte de menthe: effeuiller les brins et mettre les feuilles bien étalées sur un plateau, laisser sécher à l'air libre, les oublier quelques jours dans un coin de la cuisine, les prendre dans la paume de la main et entre les deux mains les réduire en poudre, mettre cette poudre dans un bocal à épices et s'en servir en hiver comme assaisonnement du taboulé ou de tout autre fromage blanc ou sauce.

** Le bourghoul est du blé concassé, base traditionnelle de beaucoup de plats du Moyen Orient (surtout au Liban et en Syrie). On le trouve en France souvent dans des orthographes différentes et même parfois "dyslexiques: bolghour", dans certains conditionnements, on le trouve aussi sous l'appellation "pilpil" ! ! !. Pour le taboulé, il faut surtout du bourghoul fin car il existe du bourghoul gros que les gens du Moyen Orient utilisent encore comme le riz pour accompagner certains  plats; il faut savoir que jusqu'au début du 20ème siècle, le bourghoul était la seule céréale utilisée pour accompagner les plats ou pour farcir certains légumes (courgettes, aubergines et même feuilles de vigne) puisque le riz était importé d'extrême orient, donc assez onéreux et réservé  à une catégorie de gens très aisés.
A l'origine c'était le tabal, qui est devenu taboulé, petit tabal, le mélange de farce sans viandes qu'on mettait dans les légumes, notamment les feuilles de vigne en période de jeûne, les femmes, pour s'assurer du bon assaisonnement, prenait une bouchée dans les feuilles tendres. Lorsqu'on préparait pour une grande famille, toutes les femmes de la maisonnée y participaient (mère, filles, brus, belle(s)soeur(s)... ), et à la fin, ce qui leur restait de farce, elles l'amélioraient en y ajoutant plus des mêmes légumes de la farce: persil, tomates, menthe, oignon, jus de citron, huile d'olives, tout ce qui constitue jusqu'à aujourd'hui les légumes que l'on ajoute à la farce ...au riz, et elles faisaient une pause gourmandise de fraîcheur. 

*** Le taboulé, plat principal et indispensable du Mezzé libanais, est assez long à préparer, le faire à l'avance, facilite le travail de la maîtresse de maison.

<< < 10 20 30 31 32