750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

27 articles avec desserts et gateaux orientaux

Maamoul: petits gâteaux aux pistaches

Publié le par monique


Ingrédients:
- 1 kg de semoule fine à pâtisserie- 450 g de beurre
- 1/2 cuillerée à café de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 300 g de pistaches nature et non salées
- 100 g de sucre en poudre
- 2 cuillères à soupe d'eau de fleurs d'oranger
- 1 cuillère à soupe d'eau de rose (facultatif)
- 250 g de sucre glace

Préparer la semoule comme pour les Maamoul aux dattes. Hâcher grossièrement les pistaches, ajouter le sucre en poudre, l'eau de fleurs d'oranger et l'eau de rose, mélanger.


Prendre une noix de pâte ,


la rouler en boule,


creuser avec le doigt


et la remplir de hâchis de pistaches,


fermer en rabattant les bords


et rouler à nouveau en boule, faire toute la pâte de la sorte. Prendre un petit moule quel qu'il soit, découper un carré assez grand d'un sac plastic propre, mettre le carré dans le moule et dessus une boule de gâteau,


appuyer pour que le gâteau prenne la forme du moule*


retourner le tout sur la main, le gâteau se démoule sans difficultés grâce au carré de plastic,


le mettre ainsi moulé sur une plaque à pâtisserie, recommencer pour tous les gâteaux.

les Maamoul et les "Krass b'tamr" gâteaux ronds aux dattes

Faire cuire dans un four préchauffé à 180° 12 à 15 minutes sans coloration. Une fois les petits gâteaux cuits, ne pas les bouger car ils sont très fragiles, attendre qu'ils soient tièdes et, toujours sans les bouger, tamiser dessus une bonne couche de sucre glace.


Une fois froids, ces gâteaux peuvent se conserver 15 jours dans une boîte fermée à l'abri de la chaleur.

* Au Moyen Orient où ces gâteaux sont faits par toutes les maîtresses de maison pour toutes les fêtes et les occasions, il existe des moules en bois sculptés


pour donner différents motifs à ces gâteaux traditionnels. On peut farcir ces maamoul de dattes et là on a les Maamoul aux dattes.

Knéfé bi achta: knéfé à la crème

Publié le par monique


Ingrédients:

- 1/2 paquet de pâte cheveux d'ange: knéfé*
- 125 g de beurre
- 1 tasse à café de sucre

Pour la "achta"

- 1 tasse à café d'amidon de maïs (maïzena)
- 2 tasses à café de sucre en poudre
- 50 cl de lait entier
- 3 CS de crème fraîche épaisse
- 3 CS de pistaches décortiquées non salées (facultatif)
- 1 CS d'eau de fleurs d'oranger

Pour le sirop:

- 1 verre de sucre
- 1 verre d'eau
- 1 CS d'eau de fleurs d'oranger

Dans une casserole, faire fondre le beurre avec le sucre et une tasse à café d'eau,


verser sur la knéfé et la travailler en détachant et démêlant les "cheveux".


Partager en deux parts égales et tapisser deux moules à manqué de même diamètre en tassant bien la pâte**.


Faire cuire à four préchauffé à 180° 20 à 25 minutes en surveillant jusqu'à ce que le dessus soit bien doré, sortir du four et laisser en attente.


Mélanger le sucre et l'amidon de maïs, diluer avec le lait et porter sur feu doux, remuer constamment comme pour une béchamel, laisser épaissir, éteindre le feu,
ajouter 2 CS de pistaches, mélanger et laisser refroidir en remuant de temps en temps pour éviter la formation de croûte. Préparer le sirop en portant à ébullition le sucre et l'eau, laisser frémir sur feu doux quelques minutes, hors du feu, ajouter l'eau de fleurs d'oranger, laisser refroidir en attente. Dresser le dessert 2h avant de le manger,  ajouter la crème fraîche à la sauce refroidie, démouler délicatement un des disques de knéfé sur un plat de service, verser dessus la moitié de la sauce, mettre dessus le deuxième disque

mes disques ont légèrement trop coloré (5 minutes de trop au four...ç'aurait pu être pire!), d'où l'importance de surveiller le gâteau les dernières minutes  de cuisson

et le napper du reste de sauce.


Concasser les pitaches qui restent et les répartir sur le dessus du gâteau.


Mettre au frais au moins 1 heure. Servir des parts et les arroser d'1 ou 2 CS de sirop.


*La pâte à knéfé est appelée en France "Kadaïf"


pour une raison qui reste un mystère pour moi, (peut-être le nom en turque!!!) car les "Kataïf" ou "ataïf" voire "atayef" sont des crêpettes genre mille trous, fourrées de crème ou de noix et arrosées de sirop et qui n'ont STRICTEMENT rien à voir avec la "Knéfé" qui est la base de beaucoup de pâtisseries (jamais utilisée pour le salé au Liban) avec crème ou pistaches, n'est-ce pas Salwa?

**Il est très important de bien tasser la knéfé pour éviter que le disque ne s'émiette au démoulage, surtout attendre qu'il soit froid pour le manipuler, le sucre avec le beurre caramélisant à la cuisson, devient le "ciment" qui tient l'ensemble une fois le disque refroidi.

Chaabiyat (feuilletés à la brousse)

Publié le par monique


Ingrédients:

- 1 paquet de feuilles filo (dans les épiceries orientales ou certains supermarchés)
- 500 g de brousse de brebis
- 200 g de beurre
- 250 g de sucre
- quelques gouttes de jus de citron
- 2 cs d'eau de fleurs d'orangers
- 1 cs de sucre glace
- cannelle

Mettre dans une passoire un linge propre et y mettre la brousse à égoutter, rabattre le linge, mettre la passoire sur une assiette creuse et garder le tout au frais 1 heure. Dans une casserole, mettre 20 cl d'eau et porter à ébullition, ajouter le sucre  et le jus de citron et laisser bouillir le sirop 5 minutes à petit feu, éteindre, ajouter l'eau de fleurs d'oranger et laisser refroidir en attente. Faire fondre le beurre. Ouvrir le paquet de feuilles de filo, prendre une feuille, avec un pinceau à pâtisserie, la beurrer, superposer une autre feuille, la beurrer aussi et refaire la même chose avec une troisième. Mettre 2 cs de brousse au milieu, rabattre les côtés et rouler le feuilletage en un paquet. faire tous les autres paquets et les mettre au fur et à mesure sur une plaque, faire cuire dans un four préchauffé à 180° 15, baisser la température à 150° et laisser dorer 20 à 25 minutes (il faut que les "chaabiyat" soient bien dorés).


A la sortie du four, mettre les chaabiyat dans un plat de service et les arroser de sirop froid. Saupoudrer les chaabiyats de sucre glace tamisé et de cannelle,


servir tiède seuls ou avec la mamouniyé* au petit déjeuner. Au Moyen Orient (surtout au Liban et en Syrie), ce type de petit déjeuner est très populaire et constitue un petit déjeuner festif pour marquer un événement particulier ou lors de la présence d'un invité de marque.




*Cliquer pour voir la recette.

Bouchées aux pistaches et aux noix

Publié le par monique

Bouchées aux pistaches et boules de pâte d'amandes aux noix

Ingrédients:

- pâte d'amandes*
- quelques gouttes de colorant alimentaire vert
- 120 g de pistaches crues non salées
- quelques cerneaux de noix
- 1 cuillerée à café d'eau de fleurs d'oranger
- sucre glace pour travailler la pâte d'amandes
- 1 blanc d'oeuf en guise de "colle"

Hâcher grossièrement les pistaches (en garder quelques unes entières pour la fin) et les mettre dans un bol, verser dessus l'eau de fleurs d'oranger, mélanger et laisser reposer quelques heures en mélangeant de temps en temps. Préparer la pâte d'amandes, malaxer la moitié avec le colorant et la laisser reposer aussi. Façonner la pâte d'amandes en un long boudin en la roulant sur le plan de travail "sucré" (utiliser le sucre glace à la place de la farine comme pour fariner habituellement le plan de travail). Couper des morceaux, les "sucrer" et les rouler entre les paumes en une grasse bille, pratiquer avec le doigt une cavité sans percer la bille et farcir de pistaches (la valeur d'1/2 cuillerée à café), refermer et rouler la bille, la mettre dans un mini moule (à tartelettes, à pâte à modeler ...), retourner le moule sur le plan de travail et démouler la bouchée, enfoncer sur le dessus une pistache entière, mettre la bouchée dans une caissette en papier. Rouler des billes de pâte d'amandes non colorée et accoller deux cerneaux de noix que l'on colle avec du blanc d'oeuf légèrement battu (à peine mousseux). Préparer toutes les bouchées aux pistaches et aux noix et les laisser croûter quelques heures à l'air libre. les garder dans une boîte à l'abri de la chaleur et de la lumière.



*Cliquer pour voir la recette


Bûche glacée/glace à l'orientale

Publié le par monique

Ingrédients:

- 1 litre de lait
- 250 g de sucre en poudre
- 1 cuillère à soupe de fleurs de bleuet en poudre*
- 1 pointe de couteau de gomme arabique en poudre**
- 2 cuillères à soupe d'eau de fleurs d'oranger
- 250 g de pistaches non salées grossièrement hâchées
- 2 cuillères à soupe d'huile d'arachide

La veille, mélanger les poudres de fleurs de bleuet et de gomme arabique avec le sucre, diluer dans le lait froid et porter sur le feu; tout en remuant constamment,  faire bouillir à petit frémissement 10 minutes, éteindre, ajouter l'eau de fleurs d'oranger, mélanger et mettre dans un bain marie froid, remuer de temps en temps pour éviter à la crème de former une pellicule. Mettre à glacer en sorbetière***, une fois la glace prête, la mettre dans une boîte à couvercle et la remettre au congélateur pour le lendemain. Découper un sac plastique pour avoir un rectangle d'à peu près 30 par 40 cm., l'étaler sur le plan de travail et le badigeonner d'huile sur une partie de la surface pour avoir un rectangle huilé de 25 par 35 cm. Saupoudrer sur la partie huilée, en appuyant, les pistaches hâchées, sortir la glace du congélateur et façonner un rectangle plat sur les pistaches d'une épaisseur d'1 à 1,5 cm., à l'aide du plastique, rouler cette plaque de glace de sorte que au fur et à mesure on retire le plastique, la couche de pistaches entourera la glace et sera roulée à l'intérieur comme pour un gâteau roulé (attention, il faut travailler rapidement et tasser la glace avec les paumes de la main mouillées). remettre le gâteau de glace au congélateur et le sortir 10 minutes avant de le servir. On peut mouler le gâteau en un cylindre ou même dans un moule à cake (on peut mettre entre des couches les pistaches hâchées) et l'enrober ensuite avec les pistaches.

*On trouve la poudre de fleurs de bleuets dans les épiceries orientales mais surtout libanaises de son nom: Sahlab. On peut la remplacer par la même quantité d'amidon de maïs (maïzena).

**On touve la gomme arabique dans les épiceries libanaises et même en pharmacie, elle peut être en poudre ou en boulettes qu'il faut piler avec un peu de sucre.

***A défaut de sorbetière, on peut mettre la crème refroidie au congélateur et la battre au fouet quelques minutes toutes les 1/2 heures jusqu'à complète prise sans cristaux.

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>