Koubé "safarjaliyé" (koubé aux coings)

Publié le par monique

pa310271.jpg
Ingrédients:

- 1/2 quantité de pâte à koubé
- 1/2 quantité de farce (voir koubé au four)
- 500 g d' épaule d'agneau désossée, en morceaux (ou 2 à 3 souris d'agneau)
- 3 coings
- 50 g de sucre (voire davantage, à doser selon le goût)
- 1 cuillerée à café de tomate concentrée
- 2 cuillères à soupe d'huile d'arachide
- 3 CS de mélasse de grenade
- 2 gousses d'ail
- 1 cuillère à soupe rase de poudre de menthe (voir "Taboulé")
- sel, 1 cuillerée à café de poivre 4 épices


Préparer la pâte et la farce du koubé comme indiqué dans la recette. Dans un faitout, faire revenir la viande dans l'huile chaude de tous côtés, retirer la viande et jeter tout le gras rendu, essuyer avec une serviette en papier sans gratter les sucs. Ajouter 1 litre d'eau dans le faitout et gratter bien les sucs, chauffer et remettre la viande, écumer très soigneusement et à plusieurs reprises. Quand le bouillon est devenu bien clair, ajouter la sauce tomate, le sel, le sucre, le poivre, l'ail dégermé et écrasé, la menthe, la mélasse de grenade et laisser cuire à petit feu 2 heures. Pendant ce temps, couper les coings en quartiers, les nettoyer et recouper chaque quartier en deux, les laisser "rougir" sans les peler, laisser en attente.


ci-dessus les quartiers de coings, la boule de pâte à koubbé et la farce, en attente.

Préparer les boulettes de koubé et les faire cuire (comme indiqué dans la recette du "koubé au yoghourt" dans la même catégorie), les laisser en attente. Ajouter les morceaux de coing dans le faitout et poursuivre la cuisson 30 minutes (vérifier avec la pointe d'un couteau que les fruits sont cuits: il faut qu'ils soient souples mais non en "purée"), goûter et rectifier l'assaisonnement si nécessaire (surtout pour le sucre: le plat doit être sucré/acide/salé).

 
les boulettes de koubé dressées dans une soupière avant d'ajouter le sauté.

Mettre dans une soupière les boulettes et verser dessus le sauté aux coings bouillant, servir sans attendre. Ce plat se sert dans une assiette creuse, il est à la fois plat et soupe.

*On utilise au Moyen Orient de la mélasse de grenade qui est à la fois sucrée et acide. On peut éventuellement la remplacer par du jus de citron.

Commenter cet article

Apolina 07/11/2012 09:46

C'est une belle recette, Monique. Je viens de faire un curry de chèvre aux coings de chez Sylvain et le mariage coing/viande marche très bien :-). Bisous et à très vite

walid 01/03/2010 17:00


Bonjour Monique,
Je vous remércie de votre réponse, j'ai peur d'attendre longtemps avant que que vous trouviez du Soumac en grain en France, ne pouvons pas faire ce plat de Koubé Soumakya avec le Soumac en poudre ?
plus facile à trouver , comme dans le magasin que vous connaissez bien , je pense , les Délice d'Orient à Paris .
Votre site , vos plats de Moyen Orient en particulier sont des merveilles , depuis que je suis tombé par hasard dessus il y a environs un mois je m'y connecte tous les jour pour apprendre et
surtout m'imprégner des parfums de ce Moyen Orient que savez si bien restituer à trvers vos plats.
Tout simplement Merci.
Walid


walid 21/02/2010 21:30


Bonjour Monique ,
Merci pour vos merveuilleuses recettes.
connaissez vous la recette de kébé soumakyé : kébé avec une sauce au soumac . je vous serais très reconnaissant si vous pouvez nous la donner .
merci d'avance pour votre réponse .
Bien Cordialement
Walid


monique 24/02/2010 07:50


Je ferai ce plat et je mettrai bientôt la recette. La difficulté est de se procurer le sumac en grains et non en poudre. A mon prochain séjour à Paris, j'en achèterai. Bonne journée.